06/05/2006

Quelques fleurs

 

La louve
Les yeux creux, Léona, plus pâle que la lune,
Tout les jours, erre seule, au hasard et remplit
Les sentiers et les bois de sa plainte importune.

La solitude accroît encor son infortune,
La nuit, elle soupire et déserte son lit,
Pour rafraîchir au vent sa gorge ardente et brune.

Quel est son mal ? Elle aime ! Elle aime et veut mourir,
Car elle sait le gouffre où se débat son âme :
L'objet de son amour, horreur ! c'est une femme
Dont pour elle les bras ne doivent pas s'ouvrir ?

Elle sèche et languit, elle crie aux étoiles :
" Toi que j'aime aujourd'hui, que j'aimerai demain,
Vierge, oh ! viens, sois à moi ! Mes lèvres et ma main
De ta virginité déchireront les voiles ! "


Trouvé sur le net....

19:45 Écrit par Nanesse | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bonsoir Tout d'abord, félicitations pour ton blog.
En ce qui concerne l'auteur de ce texte, il s'agit d'Henri Cantel qui a publié en 1869, Amours et priapées, un recueil composé de soixante-dix sonnets dont sept poèmes frappés d'érotisme lesbien franc ou allusif : Les Tribades, La Louve, Aline, Volupté, Le Clitoris, Conseil, Columbatim.

Au plaisir de te lire...
Bisous

Écrit par : kitty cat | 23/05/2006

salut merci pour l'info
et voila unlien en +
;-)

Écrit par : Nanesse | 23/05/2006

Les commentaires sont fermés.