07/05/2006

Renée Vivien II

  

 

  

Aveu dans le silence

Dans l’orage secret, dans le désordre extrême
Je n’ose m’avouer à moi-même que j’aime!
Cela m’est trop cruel, trop terrible… Mais j’aime!

Pourquoi je l’aime ainsi? L’éclat de ses cheveux…
Sa bouche… Son regard!… Ce qu’elle veut, je veux.
Je ne vis que de la clarté de ses cheveux…

Et je ne vis que du rayon de ce sourire
Qui m’attendrit, et que j’appelle et je désire…
O miracle de ce miraculeux sourire!…

Sa robe a des plis doux qui chantent… Et ses yeux
Gris-verts ont un regard presque… miraculeux…
J’adore ses cheveux et son front et ses yeux…

Elle ne saura point, jamais, combien je l’aime
Cependant! Car jamais ma jalousie extrême
Ne lui laissera voir, jamais, combien je l’aime!

00:01 Écrit par Nanesse | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

triste poème triste destinée...nos amours ne sont pas des plus simples.
bonne nuit

Écrit par : joy | 07/05/2006

tellement ah, ça non alors
mais c'est tellement bon d'aimer

Écrit par : nanesse | 07/05/2006

heureusement que la vie n'est pas toujours aussi triste que les poèmes...
Car oui, c'est tellement bon de vivre !!!!

Écrit par : kitty cat | 09/05/2006

Les commentaires sont fermés.